Homophobie : un début d’année inquiétant

A la une, Le SNEG — 15 février 2018

Homophobie 1Le SNEG & Co dénonce le climat de début d’année qui a vu se multiplier les actes d’homophobie ordinaire. Depuis le 1er janvier, de trop nombreux récits sont à déplorer. Dans les Yvelines, deux jeunes femmes dans un train de banlieue ont été insultées et agressées, idem pour un couple d’hommes dans les rues de la ville de Dieppe. Enfin, dans le cadre professionnel, un couple de femmes ayant repris une boulangerie dans le département de la Charente subit le boycott d’une partie de la population d’un village.
Le SNEG & Co apporte son soutien à toutes les victimes.  Il rappelle aussi que, malgré les avancées sociétales obtenues, en dépit d’une image globale de tolérance et une volonté des LGBT de se fondre dans l’environnement général que confirme la disparition progressive des établissements qui leur sont strictement dédiés, l’homophobie existe encore et que chacun peut s’y trouver confronté. En conséquence, restons vigilants et solidaires.