L’éditorial : Paris, capitale des fiertés ?

L'éditorial — 15 juin 2018

PassagespietonsrainbowParis, ville hôte des Gay Games du 4 au 11 août 2018 sera dans quelques semaines la capitale gay du monde pendant 12 jours. A l’heure où l’égalité est un combat permanent,  Paris sera la ville de la liberté et de la tolérance. La quinzaine puis la Marche des Fiertés vont précéder cette grande manifestation sportive, culturelle et festive. A la faveur de ces Gay Games, la ville de Paris a décidé cette année, comme le demandait depuis des années de façon répétée le SNEG, de mettre aux couleurs de l’arc-en-ciel,  la voirie et le mobilier urbain de quelques rues du Marais et des Halles *. Il y a encore quelques années aucun maire aurait pris une telle initiative… Certains éléments resteront ainsi, de manière pérenne, pour sceller l’identité du quartier. Avec 4 980 mariages de couples de même sexe célébrés à Paris, soit 11 % de la totalité des mariages contre 3 % au niveau national, Paris est belle et bien une capitale prisée par les gays français.

Pour autant,  l’homophobie reste présente.  1 000 agressions à caractère homophobe ont encore été constatées en France en 2017. Et parce qu’ils sont victimes de propos discriminatoires, d’actes humiliants, de nombreux jeunes tentent encore de se suicider à cause de leur homosexualité. L’augmentation de 15 % des violences envers les personnes LGBTQI dont fait état SOS Homophobie est intolérable, impensable en 2018 et Paris, contrairement aux idées reçues, n’échappe pas à cette vague de haine ! La Fondation Le Refuge reste vigilante à leur égard et le SNEG & Co, via ses établissements, reste un interlocuteur de choix pour orienter certains de nos jeunes clients isolés vers cette structure. Malheureusement, y compris la jour de la Marche des Fiertés et des Gay Pride partout en France, ces combats sont aujourd’hui de moins en moins mobilisateurs.

Que l’’attractivité gay friendly de Paris et de la France toute entière passe aussi par nos établissements est l’une des  priorités du SNEG & Co. De ce fait, nous devons ajuster nos offres afin que nos clients ne choisissent pas exclusivement les destinations Espagne, Allemagne ou encore Belgique pour s’amuser… Je m’étonne toujours que nous ne parvenions pas à nous accorder sur les dates des soirées festives ou des événements dans notre Capitale ! 4 soirées un même samedi puis aucune soirée la semaine me semble inacceptable et incompréhensible. Plus le choix et l’offre adaptée seront importants, plus les clients étrangers pourront choisir la destination France pour y passer leurs vacances… Sur ce sujet, je remercie vivement Michel Mau pour son travail et ses projets au sein de notre structure pour que Paris et aussi le reste de la France soient valorisés comme il se doit dans l’ensemble des canaux de communication LGBTQI.

Soyons solidaire… Bonnes vacances à tous et bonne saison pour les autres.

* Mise à jour au 26 juin 2018 : dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 juin, les 4 passages cloutés transformés aux couleurs de l’arc-en-ciel au carrefour de la rue des Archives et de la rue de la Verrerie ont été repeints en blanc, l’inscription “Les LGBT hors de France” inscrite au milieu du carrefour. Le SNEG & Co condamne cet acte de vandalisme, témoignage de la haine et de la bêtise ordinaire des homophobes.