L’édito : une avant Marche des Fiertés agitée

A la une, L'éditorial, Le SNEG — 2 juillet 2019

Olivier20J + 3 après la Marche des Fiertés : on souffle !! Sous le soleil brulant et ardent d’une semaine de canicule, cette édition 2019 s’est avérée être une marche magnifique l’après-midi  et un soir de fête sans précèdent dans nos établissements.

Toutefois, à 72 heures de l’événement, tout aurait pu prendre une autre tournure !!! En effet, le nouveau Préfet de Police de Paris interdisait la demande de dérogation d’ouverture tardive portée collectivement par le SNEG & Co pour l’ensemble de nos adhérents parisiens ne disposant pas d’autorisation tardive de nuit.

Pour la première fois depuis la création du SNEG & CO il y a 29 ans, cette autorisation nous est refusée, sans aucune motivation. A l’heure où tous les commerces parisiens ont souffert du contexte des gilets jaunes, une telle nouvelle ne pouvait être admise par le SNEG & CO.

En urgence, nous demandons au Préfet de revenir sur sa décision. En parallèle, nous activons tous nos réseaux, (Mairie de Paris, ministère de l’Intérieur, Matignon, députés, personnalités) pour obtenir un réexamen de notre demande….

Pendant ce temps, les heures passent et nous restons toujours dans l’angoisse d’annoncer à nos adhérents la fermeture de leur établissement à 2 heures du matin quand ils s’attendent, comme chaque année, à rester ouverts toute la nuit.

Mails, courriers, appels téléphoniques… nous négocions avec la Préfecture de Police, un échange ferme mais courtois, et finalement obtenant un avis favorable du Préfet moins de 48 heures avant le jour J.

Ravis de cette décision, nous communiquons immédiatement à nos adhérents en retour, en leur demandant bien évidemment de respecter les consignes nécessaires au bon déroulement de cette soirée en gérant le flux de leur clientèle, le respect de la tranquillité publique, la surveillance de l’alcoolisation massive  et de la prise des stupéfiants, la vigilance face à la menace terroriste.

Cette victoire du SNEG & Co sur une administration nouvelle qu’il fallait convaincre face à réticence première, je la dois à une équipe soudée au niveau de notre Conseil d’Administration, mais aussi à notre directeur Rémi Calmon.  Je le remercie vivement pour son travail pendant ces 24 heures intenses et son acharnement à ne rien lâcher pour garantir à nos adhérents une Marche des Fiertés aussi belle que les autres années.

Le SNEG & CO, c’est aussi çà….

Nous restons bien entendu à votre écoute pendant cette période de vacances que je vous souhaite excellente. Bonnes vacances à tous.

Rendez-vous au mois de septembre.